05 juillet 2007

La Belle et le Geek

And now for something completely different, comme diraient une fameuse bande de joyeux lurons...
Assez de soporifiques et déprimantes leçons d'histoire. C'est le retour en fanfare de la bêtise profonde et de l'inutilité qui sied en ces lieux !

J'ai le très grand plaisir de vous présenter le chef-d'oeuvre que je couve depuis plus d'une semaine, dans l'ombre de ma caverne, penché avec acharnement sur mon Photoshop - suffisamment pour en perdre un nombre certain d'heures de sommeil, et au moins autant de mes veines oculaires...
Mais je suis fier du résultat !

Je vous offre le roman photo de l'été, intitulé La Belle et le Geek !
C'est la première partie d'une série que j'appelle Les Chroniques de la Loose, qui je l'espère comptera au moins deux épisodes (...).

Etant donnée la nature explosive du sujet traité et surtout de la façon dont il l'a été, il serait sage de commencer par un disclaimer :

- Cette histoire est absolument fictive. Rien de semblable, de près ou de loin, n'est arrivé.
- Ce roman photo a été réalisé a posteriori. Les photos n'ont pas été prises dans ce but du tout, j'en ai en fait eu l'idée en triant ces photos et en remarquant qu'elles suggéraient des évènements qui n'ont pas du tout eu lieu.
- Les personnes apparaissant dans cette histoire ne sont absolument pas au courant de cette idiotie (un personnage principal est même une parfaite inconnue), ceci est donc publié sans leur autorisation. Même pas peur. Par contre, je paierais très cher pour voir la tronche du personnage principal quand il découvrira ça...


Sans plus vous faire attendre, voilà le chef-d'oeuvre !

Cliquez deux fois sur les images pour ouvrir une version plus grande/plus lisible...


Et voilà, j'espère que ça vous a plu !
Un grand merci à Sissi pour sa complicité dans l'élaboration des dialogues!

Quelques détails sur la réalisation :
encore une fois, ce roman photo a été réalisé à partir de photos qui n'étaient pas du tout prévues pour ça. Le scénario a été élaboré ensuite, en fonction des photos. D'autre part, la demoiselle à la flamboyante crinière est une parfaite inconnue. Aucun de nous ne lui a adressé la parole, à aucun moment! Les photos où elle apparaît ont été prises au téléobjectif. Celles sur lesquelles elle semble discuter avec Max jouent en fait sur un effet de perspective; elles sont en fait à plusieurs mètres de lui! Pour ce qui est de la demoiselle avec qui Ari discute (nom de code CS), là le contact a bien été établi... Avec succès même, je dirais. ;) Le Finlandais en chaleur est probablement le seul élément véridique dans l'histoire !!


Rendez-vous dans les commentaires pour vos réponses au jeu-concours*!
(ou pour tes insultes, si tu t'appelles Max)


*qui camoufle très mal mon manque flagrant d'inspiration sur la fin, j'en suis conscient

1 commentaire:

maxou a dit…

Un style moderne, une finition soignée, un scénario bien ficelé, un casting d'enfer... Bref, du travail de pro.