24 novembre 2009

Le japonais inutile I-2 : la verite vraie

Je vous avais prévenus : Le Japonais inutile est par vocation une série "bête, méchante, tout à fait partiale, et de surcroit inexacte". Inexacte n'étant pas loin de l'euphémisme, puisque une très grosse partie des informations sur lesquelles je basais mes conclusions dans le post précedent étaient carrément fausses. Ne serais-ce que pour la postérité, je me sens obligé de vous donner l'autre version des faits (a.k.a. la vérité).*

Allemagne - do-itsu - ドイツ - 独逸 - 独
Caractères utilisés : 独 - do - unique/spécial, 逸 - itsu - caractère pas très traduisible, utilisé notamment dans le mot excellence ; c'est effectivement que du positif. Nos amis teutons ont été plutot bien servis en terme de kanjis (mademoiselle m'indique que la combinaison donne une sensation de force et de qualité, "comme une Mercedes").

Indonesie - インドネシア - 印度尼西亜 - 尼
Caractères utilisés : 印度 - indo - qui marche aussi pour l'Inde, et 尼西亜 - neshia - qui ne veulent pas dire grand chose et semblent jetés complètement au hasard.
L'abbréviation choisie est 尼 (le caractere du milieu), ce qui est intéressant puisqu'il se lit ama et se traduit principalement par nonne/femme de Dieu, ce qui est nettement moins insultant que ma version des choses. Ama peut effectivement être une insulte dans certains cas (assez rares), mais cette version la ne s'écrit pas en kanji (尼=nonne ≠ アマ=petasse). C'est les indonesiennes qui vont etre rassurees !

Il convient aussi de préciser que le non-sens des ateji japonais n'est pas toujours de leur faute, puisqu'une bonne partie est héritée directement du chinois - en leur piquant le plus gros de leur langue, les nippons ont recupéré une bonne partie de ses absurdités aussi. Donc c'est quand meme un peu la faute des chinois, dans un sens (un refrain qu'on entend souvent par ici d'ailleurs).


En bonus, quelques autres ateji rigolos (sans -trop- de mauvaise fois ce coup-ci) :

Belgique - Berugi - ベルギ - 白耳義
Caractères utilisés : 白耳 - oreille(s) blanche(s), et 義 - moralité, droiture, justice. Les belges sont des gens justes et droits, et ont les oreilles blanches ? Ca se tient... On notera au passage que Beru est une lecture très etrange pour 白耳, même en chinois, ce qui donne envie de dire que certaines libertés ont ete prises par quelqu'un qui trouvait ca rigolo de caler "oreilles blanches" dans le nom de ce pays.

Chili - チリ - 智利
Caractères utilisés : 智 - sagesse, 利 - avantage, benefice. Apparemment, les Chiliens ont l'avantage de la sagesse !

Egypte - Edjiputo - エジプト - 埃及
Caractères utilisés : 埃- sable,及 - intraductible (sans beaucoup de sens de toute facon). "Le pays de sable" correspondrait assez bien.

Finlande - fihnlahndo -フィンランド - 芬蘭
Caractères utilisés : 芬 - Parfum 蘭 - Orchidée. Je vous laisse deviner le sens global (indice : c'est la classe)

Mongolie - mohngolu - モンゴル - 蒙古
Caractères utilisés : 蒙 - ignorance, 古 - ancien. La aussi, je vous laisse deviner (indice : c'est moins classe)


*Valide par Mrs Gaijin Tom.

17 novembre 2009

Le japonais inutile I : les noms de pays

Oyez oyez brave gens !
Puisque ce blog, a l'origine dedié a mes frasques japanistiques et autres nipponeries, commence a dévier complètement du sujet, je vais tenter de lancer ce qui deviendra peut-etre une série, pour peu que ca vous me plaise.
Je l'intitule "Le japonais inutile" pour plusieurs raisons :
-- parce que "Dictionnaire du japonais inutile à l'usage des chomeurs et des désoeuvrés*", c'était trop long
-- parce que pratiquement personne dans mon lectorat n'apprend le japonais -d'ou "inutile"
-- parce que quand bien même la langue japonaise intéresserait certains d'entre vous, je compte bien aborder des sujets totalement inutiles à un usage quotidien de la langue des Morning Musume de Mishima ; et ce de facon bête, méchante, tout a fait partiale, et de surcroit inexacte.
Je sens que vous allez adorer !

Au programme d'aujourd'hui :

LES NOMS DE PAYS
et leurs abbreviations rigolotes

Nos amis les nippons trouvent les noms étrangers pas pratiques du tout à prononcer avec les 12 syllabes et demie dont ils disposent dans leur langue a eux qu'ils ont. Pour régler le problème, ils ont inventé l'alphabet phonétique katakana (alors qu'ils en avaient déjà un, mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?), qu'ils utilisent pour un massacre en règle de tous les noms étrangers qui osent croiser leur chemin.
Quelques exemples, appliqués aux nom de pays puisque c'est le thème du jour :
Vatican devient バチカン, qui se prononce Bachikahn (pas facile aussi, quand on n'a pas de ti ni de v !)
Angleterre / England devient イギリス, qui se prononce Iguilissu (là, visiblement, le mec qui a fait la transcrition avait un sérieux deficit auditif**)
France (j'étais un peu obligé...) devient フランス, qui se prononce Fulahnsu

Mais loin de s'arrêter à un simple écorchage phonétique, ces vicieux de nippons s'adonnent à le que j'appelle la kanjisation, ou en bon soleil-levantique 当て字(ateji) voire 漢字表記(kanjihyouki), ce qui consiste à coller arbitrairement des caractères chinois compliques à ces pauvres noms de pays qui n'avaient rien demandé, juste parce que ca correspond phonétiquement - à la phonetique d'après la boucherie, du moins...
En plus de leur fournir la satisfaction lâche de faire 苛め (ijime*** - je ne trouve pas de traduction en francais, peut-être "méchanceté gratuite"?) à de pauvres mots sans défense, ca leur permet aussi d'abbrévier les noms de pays avec un seul caractère, choisi plus ou moins librement parmi ceux qu'ils leur ont collé dessus. C'est là que ca devient marrant : on se retrouve avec un caractère arbitraire, en général un caractère courant avec sa signification propre, regulièrement utilisé pour designer un pays sans autre raison que "parce que". Ces abbréviations sont souvent utilisées dans les médias et à d'autres occasions sérieuses, notamment dans des mots comme 日米関係 (relations nippo-américaines : le premier caractère pour Japon (soleil), le deuxième pour US(riz(sic)), le reste pour "relation").
Voyons quelques unes de ces abbréviations :

France - furansu - フランス - 仏蘭西 - 仏
Caractères utilisés : 仏 - fu - Buddha, 蘭 - ran - Orchidée, 西 - su - Est ; on a beau chercher, ca n'a aucun sens.
Pour ecrire France vite en japonais, on ecrit donc 仏 - Buddha (qui, tout seul, se dit Hotoke. Puisque je vous dit que c'est une langue de tarés!). Je trouve ca fascinant d'absurdité.

Petite anecdote bonus : il est d'usage pour les gaijin de kanjiser leurs noms de famille également, pour faire rire les soleil-levantins. J'ai choisi pour "Brun", qu'ils ne savent pas prononcer autrement que ブラン - Boulahn (la magie du katakana en action !), les deux premiers caracteres de France, donc 仏蘭, qui donnent la même prononciation, et pourraient vouloir dire "L'orchidee de Buddha".

Allemagne - do-itsu - ドイツ - 独逸 - 独
Caractères utilisés : 独 - do - seul/solitude, 逸 - itsu - caractère pas tres traduisible, utilisé notamment dans le verbe égarer et des mots comme débauche ; bref, que du positif.
Le mec qui a choisi les caractères pour l'Allemagne devait pas être un fan de la Mannschaft...

Et mon préferé :
Indonesie - インドネシア - 印度尼西亜 - 尼
Caractères utilisés : 印度 - indo - qui marche aussi pour l'Inde, et 尼西亜 - neshia - qui ne veulent pas dire grand chose et semblent jetés completement au hasard.
L'abbréviation choisie est 尼 (le caractere du milieu), ce qui est interessant puisqu'il se lit ama et peut se traduire par pute, salope, ou petasse. Sic, ca ne s'invente pas !
C'est d'autant plus drôle que c'est en fait relativement sensé, au vu de la principale importation de l'Indonesie vers le Japon.****

Une liste plus etoffée, en anglais et avec quelques explications, ici
Et pour la liste complète, voir Wikipedia (en nipponais)


* toute personne ne saisissant pas la référence est invitée a reviser son Desproges de toute urgence.
** ce serait apparemment une transcription de English plutot que de England, mais c'est vraiment pas une excuse.
*** un concept très japonais qui mériterait un gros article a lui tout seul.
**** j'invite toute personne ayant un lien quelconque avec l'Indonésie, la prostution, ou toute personne se sentant offensée d'une maniere generale à me jeter des cailloux dans les commentaires. Ca me fera plaisir

06 novembre 2009

Re: Microsoft Courier

Gizmodo a revele du nouveau sur le toujours-pas-officiel MS Courier aujourd'hui, et tout ca est decidement bien allechant meme une fois l'effet "wow" de la premiere revelation passee. On y decouvre de nouvelles choses, et ca me fait reflechir a ce que j'attendrais de ce joujou.

- Le stylet, qui semble tres bien pense :
Je suis d'une maniere generale deja seduit par l'idee d'un "PC" avec une interface stylet, meme si ca a ete un bide quand l'industrie s'y est essayee il y a quelques annees ; la techno a fait des progres depuis, et autant pour les applications graphiques que pour entrer du texte, ca me semble infiniment plus ergonomique qu'un clavier tactile.
En plus de ca, MS semble du preparer un stylet "malin", equipe de 2 boutons sous l'index (a priori suivant/precedent), une gomme digitale au bout, et un mecanisme de "twist" pour changer d'outil rapidement.
Cote interface, certaines sources (moins fiables que Gizmodo) pointent vers un clavier tactile avec feedback haptique (pour les gens qui ne parlent pas le geek : un clavier virtuel a l'ecran, qui reproduit la sensation de toucher d'un "vrai" clavier avec des vibrations). Je ne suis pas convaincu par le cote haptique, mais le clavier virtuel semble inevitable. Perso, je prefererait largement une reconnaissance d'ecriture qui marche suffisamment bien pour me passer de clavier (... quoique pour ecrire en japonais ca ne m'arrangerait pas des masses...)

- Le mode librairie, qui augure du bon cote lectures:
"Library" est en fait a priori le navigateur de fichiers principal - documents, photos, etc. Bien qu'on attende toujours des precisions sur les capacites multimedia de la bete, ce qui est quand meme un cas d'usage important et donc une cause d'inquietude, on voit par contre dans les categories de Library une rubrique "livres et suscriptions", ce qui est de tres bonne augure pour le support de e-books, magazines, BDs/Comics, Flux RSS, etc. Autant ca ne remplacera pas un e-reader pour les livres electroniques (que l'ecran soit LCD ou LED, il fatiguera de toute facon trop les yeux par rapport au e-ink), autant je me vois tres bien utiliser Courier pour lire des magazines ou des comics telecharges !

A part ca, les details qu'on apprend sur l'interface sont toujours tres designo-centriques, ce qui est quand meme un peu dommage, puisque ca ne suffirait pas a me convaincre moi-meme que mon achat serait justifie (le truc coutera quand meme probablement dans les 800-1000 euros, d'apres ma propre extimation personnelle a moi que j'ai).
Voila ce que je voudrais voir dans la bestiole qui finirait de me convaincre :
- des capacites multimedia convaincantes, pour pouvoir regarder des videos sur un ecran un peu moins riquiqui que celui de mon iPhone quand je suis dans le train ou ailleurs.
- en parlant d'ecran、j'espere un AMOLED pour la qualite et la duree de vie de la batterie (vu que le dernier bebe portable de MS, le Zune HD, est en AMOLED, j'ai bon espoir)
- un bon micro pour pouvoir enregistrer des reunions en plus de la prise de notes, ce qui ne devrait pas trop etre un probleme vu comme MS semble parti pour mettre un max de features dans la bestiole (ca serait dommage de mettre un appareil photo et pas de micro !)
- une version de Office optimisee pour le systeme. Ca serait tellement plus simple si je pouvais faire mes Powerpipots au stylet au lieu de galerer comme un rat sur mon PC (ce qui est en grande partie du au fait que MS Office est un etron infame, je ne suis donc pas tres optimiste pour ce point la, mais on peu toujours esperer)
- integration de la techno Wifi Direct pour pouvoir par exemple y telecharger directement mes photos depuis mon appareil, et les editer "on the go", ce qui devrait etre plus que sympa a faire au stylet pour peu qu'on aie acces a un logiciel de retouche decent. Pour le Wifi direct je ne m'inquiete pas trop puisque ca sera disponible pour tout appareil Wifi standard dans le courant de l'annee prochaine, par contre, cote logiciel je ne fais pas trop confiance aux gens qui osent encore nous refourguer Paint, ou pire, Imaging. Donnez-nous un pseudo-Paint.net au moins, si ce n'est Photoshop - qu'on nous ferait payer un bras de toute facon, alors que Paint.net est gratuit et deja franchement puissant. A recuperer absolument pour ceux qui ne l'ont pas deja)
- quitte a mettre un logiciel de Maps, mettez-moi Google Maps Navigation ! Un GPS gratos en prime, ca ferait pas de mal.
- une librairie d'applications decentes, si comme ca semble parti pour etre le cas on n'aura pas acces aux entrailles du Win7 qui tournera en fond. Ca permettrait de regler pas mal des problemes (logiciels) ci-dessus, mais je n'y crois pas tellement connaissant MS.

...En fait a bien y reflechir, ce que je voudrais, c'est un enlever le "MS" et mettre un "Android" a la place, mais ca, ca ne risque pas d'arriver !

Source : Gizmodo

29 octobre 2009

Realitee Augmentee, dans ton oeil

La hype recente autour de la Realite Augmentee* s'intensifie encore, alors que NEC et Brother viennent d'annoncer quasi simultanement des technologies de "projection retinienne directe" disponibles au public des 2010 ! (noms de produits : Tele Scouter chez NEC, RID chez Brother).
Le futur est deja la...
Le concept est "tout simple" : projeter des images directement sur la retine avec des micro-lasers (inoffensif !), ce qui permet de superposer une image virtuelle semi-transparente sur le champ de vision, sans passer par un ecran.
Les specs sont sensiblement les memes dans les 2 cas. L'image projetee devrait avoir une resolution de 800*600 pixels, en 60Hz et en couleur, et apparaitre comme l'equivalent d'un ecran 16 pouces vu a 1 metre de distance.
(ci-dessus, le produit NEC; ci-dessous, celui de Brother)


Les cas d'utilisations prevus pour les premiers modeles seront des aides a la productivite pour les professionnels dans des domaines varies : affichage d'instruction pour les techniciens, etc.
Des systemes equivalents sont deja utilises par les techniciens de la marine americaine, avec apparemment un gain de productivite de pres de 50% (source) - a la difference pres qu'ils utilisent lunettes pour l'affichage, ce qui est moins nouveau.
Presentation du concept par NEC : affichage d'instructions temps reel pour techniciens

Visualisation Augmentee de la Marine. (mieux foutu, et deja en utilisation !)


Projet equivalent chez BMW, qui montre plus clairement comment ca marche
(sauf que c'est un concept, pas un prototype fonctionnel)


Le cas d'utilisation a l'origine du concept de NEC est un peu different ; le but etait (est) plutot de faire un traducteur multilingue instantane, qui afficherait des "sous-titres" en temps reel sur une conversation dans - a priori - n'importe quelle langue. Un concept tres tres cool, a n'en pas douter. Sauf que sans surprise, le software n'est pas du tout au point pour le moment; NEC commence donc par sortir le hardware pour d'autres applications, et ils implementeront le reste ensuite - si ils y arrivent.
D'une maniere generale, les applications ne manquent pas, puisqu'elles sont ni plus ni moins aussi nombreuses que celles de la RA* en general. Et evidemment, le facteur cool garantit qu'on en trouvera encore beaucoup d'autres, ne serait-ce que par pure technophilie.

On a deja vu beaucoup de choses similaires, avec toutes les boites qui misent sur l'avenement de la RA dans les prochaines annees**, mais jusqu'ici toujours avec des lunettes ou un ecran projete d'une facon ou d'une autre. La vraie nouveaute ici est donc bien la projection de l'image directement sur la retine. Les avantages que je peux voir par rapport aux lunettes :
- ne gene pas la vision autrement que par la projection, contrairement aux lunettes qui ont besoin d'etre teintees pour fonctionner (cf video BMW plus haut, meme si je repete ce n'est pas un produit fonctionnel)
- fonctionne dans le noir total (l'armee devrait aimer)
- potentiellement tres "miniaturisable"
A voir donc quelle technologie prendra le pas sur le marche emergent de la Realite Augmentee. Ce qui est sur, c'est que c'est pour bientot.


*Si tu connais pas, demande a Wikipedia (air connu)
**Et pas que des outsiders ; Nokia entre autres mise assez gros dans ce domaine - en bonus, une demonstration de concept qui a fait parler d'elle :



Dernier petit bonus, un peu HS : FraunHofer developpe un Miroir Virtuel qui, comme son nom l'indique, reflete une image "augmentee" - prevue notamment une utilisation en "cabine d'essayage virtuelle". Il y en a deja un d'installe au Adidas Store des Champs, a Paris, qui permet d'"essayer" toutes leurs chaussures sans y inserer ses chausettes sales (plus d'infos ici). Il y est depuis 2007, ce qui montre bien que la techno est presente depuis un bon moment.

23 octobre 2009

Rahh lovely.

Pendant que certains se font bronzer a la lumiere des neons de leur bureau, il y en a, de l'autre bout de la planete (tout est relatif), qui s'amusent...

The Graveyard Call from Yvon Labarthe on Vimeo.



Bon, ils se prennent de vilaines gamelles aussi, mais ca fait partie du fun !

21 octobre 2009

Encore des voitures : Concept Nissan FT-EV II

J'assume mon penchant techno-geek autophile ces temps ci ; on reste donc dans le domaine de la voiture du futur, qui est plutot a la mode ces jours-ci avec le Tokyo Motor Show qui commence ce week end. Quoique le salon fasse plutot parler de lui par l'absence d'exposants aussi bien quantitativement que qualitativement (Porsche, BMW, VW ne prendront meme pas la peine de se deplacer !). Ca sent le bide a plein nez pour l'evenement, mais ce ne veut pas dire qu'il n'y a rien a y voir.

Voici en avant-premiere le concept FT-EV II que presentera Toyota :

Une toute petite bagnole 100% electrique, avec une autonomie de 9o km et une vitesse max de 100 km/h : c'est donc une toute petite citadine sans pretention, qui ne devrait pas beaucoup voir l'exterieur de la ville. Avec une longueur de 2,70m, elle est 40cm plus courte qu'une Mini, et arrive pourtant a caser 2 places arrieres correctes.
On voit que les 4 places dans une si petite bagnole sont rendues possibles par une absence totale de coffre (ce qui honnement, vu les cas d'utilisation, ne me choque pas plus que ca).
Surprise, les phares arrieres sont visibles depuis l'interieur de la bagnole, puisqu'ils sont montes sur un panneau transparent (cense ameliorer la visibilite/angle mort ; je suis un peu sceptique) ! Dans le meme genre, la bosse bizarre a l'avant est egalement un "pare-brise" supplementaire qui permet de voir juste devant le pare-choc (...tant mieux, parce qu'il n'y en a pas !)

Les portes sont coulissantes, toujours pour des questions d'espace et d'usabilite en ville.

Mais le concept le plus notoire est a l'interieur :

C'est un volant, ca !?

C'est le systeme de commandes, on va dire... Plutot une paire de joysticks qu'un volant, un peu dans la meme veine que le Nissan Land Glider dont je parlai l'autre jour d'ailleurs.
Un look completement inattendu qui fleure bon le steampunk, pour un resultat plaisant - a moi, du moins !
Les plus observateurs auront peut-etre vu ce qu'il manque sur cette photo :
des pedales !! Elles ne sont pas cachees, il n'y en a tout simplement pas. Accelerateur et freins sont sur les joysticks. Aucune commande de vitesses ; en bonne voiture japonaise, c'est du tout automatique. Par contre, je cherche toujours les essuie-glaces, phares, etc...

...Mais avec un design comme ca, je laisse le benefice du doute !

Par contre, grosse faute de gout au niveau de la face arriere :
Tres quelconque, voire franchement moche - alors qu'avec l'absence de coffre, ils auraient pu se lacher sur le design. Dommage.

19 octobre 2009

La revanche du tricycle

Le dernier proto de BMW change assez radicalement de ce qu'ils ont fait recemment. La firme est pas specialement connue pour ses innovations radicales ses concepts bizaroides (ce qui ne les empeche pas d'en faire des jolis); pourtant,cette fois-ci on s'eloigne des sentiers battus avec le sobrement nomme BMW Simple.



C'est donc un espece de super-tricycle, qui a l'air directement sorti de WipeOut, et aussi l'air d'etre sacrement fun a piloter ! Le point central est le mecanisme de tilt (penchage ? Je perds mon francais...), qui promet de sacrees sensations.
Le concept n'est pas exactement nouveau: le Carver, bien que tres tres marginal, est en vente depuis plusieurs annees. Et le gars de Top Gear a l'air d'adorer ca ! Ceci dit, niveau design, peut mieux faire (quoique j'aime bien l'arriere). En tout cas, ca marche.



D'ailleurs, le BMW Simple est lui-meme une evolution d'un proto tres similaire sur lequel ils bossent depuis un bon moment deja, le Clever. Qui est apparu assez peu de temps apres que la boite qui fai(sai)t le Carver se soit plus ou moins cassee la gueule financierement, d'ailleurs, ce qui avait valu une bonne dose de railleries a BMW pour avoir betement copie sur son voisin.



On sent bien que c'est un axe de recherche important en ce moment: Nissan a aussi un proto de "mini-voiture qui penche", le Land Glider, qui lui a quatre roues (plus rassurant mais potentiellement moins fun) :



Certes le design exterieur est affreux (qui ne nous change pas trop des autres concepts Nissan), mais le cockpit est probablement le plus cool qu'une voiture aie jamais eu. Ou du moins, en concurrence directe avec K2000, qui jusque la tenait le titre avec 2 longueurs d'avance. On remarquera d'ailleurs des similitudes qui semblent indiquer que les designers ont eu la bonne idee de s'en inspirer !

Le concept

L'original

Va faire la vaisselle !

Grace a Panasonic, j'enttrevois un futur ou je pourrais enfin chanter le tube de Gronibard, Va faire la vaisselle (attention, cliquer sur ce lien peut provoquer des lesions irreversibles de l'oreille musicale), et me faire obeir plutot que de me prendre une grosse tarte dans la mouille.
Merci, Panasonic.

(par contre le robot aura interet a avoir une reconnaissance vocale en beton pour comprendre les paroles)



Note : Oui, ce blog tourne plutot autour de la techno que du Japon ces temps ci. Je fais avec ce que j'ai (dans le cerveau).

14 octobre 2009

WTF Japan : les sciences dures ne sont pas a l'abri

Hop, deux posts dans la journee ; non, je n'ai vraiment pas envie de bosser aujourd'hui...

Juste pour attirer votre attention sur cet article du New York Times (en anglais donc) qui nous raconte les theories fantabuleusement farfelues du professeur Masao Ninomiya, qui arrive a nous sortir un paradoxe temporel shkoumounique* a propos du LHC, qui a decidement bon dos. (Rappel : il etait cense provoquer la fin du monde, il y a pas si longtemps).
Je vous laisse lire l'article en entier, ca vaut son pesant de cacahuetes.
J'ai moi aussi une theorie sur le sujet, mais elle est un peu differente : si le LHC est super a la bourre, c'est parce que ses ingenieurs passent leur temps a faire du rap au lieu de bosser.



Ceci dit, vu que le resultat est un petit bijou, a mourir de rire, on leur pardonne.

(au passage: plus de 5.000.000 de vues sur Youtube! Les gars doivent se demander si ils ne se sont pas trompes de vocation)



*toute personne comprenant ce mot gagne automatiquement 1 point de respect (echangeable contre une biere ou la boisson de voitre choix, sous reserve de faisabilite geographique)

Vol au dessu d'un nid de... culottes !?

Revenons un peu au Japon pour changer, avec l'instant WTF du jour, qui vous est presente par le monde merveilleux de l'anime :



Ceci est le generique de fin d'un anime recent.
Ceux qui n'auraient pas vu ce qui cloche dans cette video sont soit tres tres purs, soit tres tres sales !
Pour ma part ca m'a bien fait marrer, mais j'en suis vite venu a penser que c'etait un realisateur d'anime pour adultes qui avait craque un bon coup - et ceux qui ont ose s'aventurer sur les sombres terres de ce genre tres a part qu'est l'anime porn savent qui ca aurait pu etre bien pire (pour ceux qui ont eu le bon sens de se tenir eloigne de cette fosse a purin, ratrappage en un seul mot : tentacules).
Seulement voila, comme Wikipedia me le confirme, et malgre l'imagerie generale d'un moe sans la moindre ambiguite, ceci est un anime/manga pour jeunes garcons (Shōnen) !

Genre Harem, Fantasy, Romantic comedy
Manga
Author Suu Minazuki
Publisher Japan Kadokawa Shoten
Demographic Shōnen

Ajoutez a ca que c'est diffuse a la tele a l'heure du gouter, et pour le coup, ca devient nettement plus deroutant.

09 octobre 2009

Photoshop automatique

Encore un post sans rapport aucun avec le japon.

Mais ne se passe-t-il donc rien au pays du soleil levant ..?
Ben non, pas tellement. Ces temps ci on parle beaucoup typhon, en l'occurence du numero 18 (ici, il y en a tellement qu'on leur donne un numero par ordre chronologique dans l'annee plutot qu'un prenom faussement mignon dont personne ne se souviendrait). Monsieur 18 vient de passer sur Tokyo, et ce fut un non-evenement total ; grand beau, ciel degage, 3 gouttes de pluie qui se courrent apres. Inutile de vous dire que je suis tres decu. C'etait mieux avant.

Donc voila, a la place je continue sur ma lancee geek, et je vous fait part d'un nouveau logiciel de montage photo de la mort qui tue, Photosketch. Les montages, plein de logiciels savent faire; seulement la, vous faites un petit croquis tout bete de ce que vous voulez, mettez 2 petites legendes de rien du tout, et hop ! Photoshop automatique !! Le soft reconnait la forme generale du croquis et le tag associe, va chercher une (des) image correspondante sur l'interweb, et cree le composite tout seul comme un grand. La grosse classe !



PhotoSketch: Internet Image Montage from Tao Chen on Vimeo.

Bienvenue dans une nouvelle ere, ou le premier blaireau technophobe venu pourra desormais lui aussi photoshopper des images de lui-meme et Jessica Alba dans des poses hautement suggestives.
C'est beau le progres.

Source Gizmodo (comme d'hab)

05 octobre 2009

Du nouveau sur l'I-Real

Toyota avance sur son "systeme de mobilite personnel" I-Real qui fait crier "Wall-E! Wall-E! Fin du mooonde!" aux technophobes du monde entier. Un prototype, plus avance que ce qu'on a deja pu voir sur divers salons, est apparemment utilise au quotidien par la securite de l'aeroport de Nagoya (fief de Toyota).



En regardant de pres, on voit quelques ameliorations par rapport aux protos precedents, comme le "toit" retractable, qu'on ne voit malheureusement pas en position fermee, ou le mini-coffre a l'arriere. Du moins je suppose que c'en est un. Le design general a visiblement ete mis a jour aussi, pour le meilleur.
Malheureusement la bestiole ne nous est montree cette fois qu'en mode "fauteuil roulant", et pas dans le mode "vitesse" qui en fait un vehicule digne de ce nom. Pour ceux qui voient le bebe pour la premiere fois, je vous conseille fortement le segment de Top Gear sur le sujet (qui commence a dater un peu), ou les 2 modes de transport sont presentes :



Visiblement, on avance serieusement vers une mise en production et commercialisation "pour bientot" - A priori 2eme semestre 2010, pour un prix de lancement entre 3000 et 4000 dollars.

Vu sur Mari diary

01 octobre 2009

MS Courier : beaucoup plus sexy que son nom l'indique !

Je m'excuse de ne pas avoir poste depuis un moment, mais j'etais beaucoup trop occupe a regarder des photos de chatons sur internet au lieu de bosser... (speciale dedicasse a mon Blogueur prefere)
Aujourd'hui je voudrais vous parler d'un truc sans rapport aucun avec le Japon (on perd pas les bonnes habitudes...) : ca nous vient de Microsoft, et ca s'appelle Courier...

...La a priori, grace aux prestige tres discutable de la frime a l'ecran bleu, et au nom de projet qui fait penser a une nouvelle application de productivite de la suite office, je devrai deja avoir perdu la moitie de mon lectorat* -- mais c'est tant pis pour eux** ! Parce que contre toute attente, ca arrache le sac a meme, comme on disait quand on etait jeune et fous (et qu'on avait le rire facile).
Alors que tout le monde avait les yeux rives sur Apple, attendant la Tablet comme le messie (moi bof j'avoue), MS a fait bugger tout le monde avec l'annonce de sa vision du truc, qui est tout simplement 3 crans au-dessus, si vous voulez mon avis. Pour ceux qui suivent, ce truc, c'est Courier. Mais plutot que de vous en faire une description vague pleine de blagues a deux balles, je vous laisse regarder cette video (premiere publiee sur le sujet), nettement plus efficace:



Tu sens le potentiel ? Ben moi, oui. Tiens, en voila une autre :

Courier User Interface from Gizmodo on Vimeo.



Le geek et le j'aurais-voulu-etre-designer en moi en son excites comme des puces, a sauter partout comme des benets - l'un pour des raisons evidentes (high tech = want) et l'autre qui me dit "tu vois, si tu faisais du design, t'en aurais indiscutablement besoin". J'avoue que c'est un argument de poids ; j'envisage deja une reorientation professionnelle a moyen terme juste pour pouvoir justifier mon achat.
Enfin, le projet a beau etre au stade -je cite MS- de "prototype avance", on devrait pas non plus en voir la couleur avant un bon moment (milieu 2010 au mieux). C'est donc un peu tot pour tout ce ramdam, mais bon, y'a pas a dire, c'est joliiii !

Quelques precisions supplementaires pour ceux que ca interesse: ca tourne sous Windows 7 (mais en interface dediee seulement a priori, pas d'acces direct a l'OS) ; c'est apparemment un projet pilote par J. Allard, gourou des gourous techno-geeks, ce qui est tres bon signe ; le hardware serait du made in Microsoft (et sachant comme leur derniere production -Zune HD- envoie du pate, c'est plutot bon signe).

Source Gizmodo

*sachant qu'il compte en general 3 personnes, merci de tirer a la courte paille entre vous celui qui va devoir se couper en deux

**une personne et demie, singulier ou pluriel..? Ah, les convolutions de la langue francaise...

07 septembre 2009

Le Japon dans l'espace, Episode II

Les projets furutistico-cataclysmico-fantaisistes, c'est une chose, mais il n'y a pas que dans ce domaine que nos amis japonais se projettent vers l'espace.
Et c'est madame Hatoyama, douce et tendre de notre cher futur premier ministre (vous savez, le gars a la criniere encore plus sauvage que le regrette Koizumi), future premiere dame du Japon donc, qui s'y colle en personne. Voici un extrait de son bouquin paru recemment (...traduit, je vous rassure), ou cette pionniere de l'exploration spatiale nous raconte son experience remontant a pas moins de 20 ans :

"Alors que mon corps etait endormi, mon ame a embarque sur un OVNI triangulaire et a ete transportee jusqu'a Venus. C'etait un tres bel endroit, et c'etait vraiment vert."


Croyez le ou pas, ceci est une traduction fidele a l'original (les sceptiques pourront aller voir l'article de la Reuters sur le sujet). Je vois pas comment j'aurais pu inventer une enormite pareille, de toute facon.

Miyuki Hatoyama, pas encore premiere dame, eclipse deja Michelle et Carla dans les medias

Et c'est pas fini...

Madame clame egalement avoir tres bien connu Tom Cruise dans une vie anterieure – quand il etait japonais – et est maintenant impatiente de faire un film a Hollywood avec lui. "Je suis sure que quand nous nous rencontrerons et que je lui dirais, お久しぶり ("long time no see"), il comprendra", a-t-elle affirme dans une interview recente. (The Independent)

"Hey, Mi-chan ! Ca fait un bail dis donc ! お元気..?"

Decidement, la passation de pouvoir s'annonce passionnante.

Le Japon dans l'espace, Episode I

Le Japon est aujourd'hui plus "futuriste" que jamais, et ce pour plusieurs raisons.

Commencons par la serieuse :

Mitsubishi, IHI to Join $21 Bln Space Solar Project (Bloomberg)
L'agence spatiale japonaise se lance dans le solaire spatial - traduction : mettre des panneaux solaires en orbite (*beaucoup* de panneaux solaires) et renvoyer l'energie sur Terre avec un faisceau micro-ondes. Rien que ca.
Personnellement, j'aime bien l'idee - et je suis pas le seul.


video explicative -et partiale- du pourquoi c'est bien.

Ce projet digne d'un mechant de James Bond n'est pas exactement pour tout de suite (a peu pres 30 ans de developpement/mise en place), mais ca suffit pour faire mouiller leurs patalons a tous les trekkies de la planete.
Seulement voila, c'est bien gentil tout ca, mais c'est un peu comme le manifeste du DPJ: sans notion de faisabilite economique, ca va un peu nulle part.
Or a 2.000 milliards de yen (15 milliards d'euro) la centrale de 1 Gigo-Watt (*cligne cligne*), soit de quoi fournir en energie un peu moins de 300.000 foyers japonais, c'est pas gagne ! Comme ca fait trop de zeros pour bien se rentre compte, faisons des divisions : le cout par foyer serait de 50.000euros. Avec des factures d'energie (au sens large) de l'ordre de 1.500euros par an a tout casser, notre petite famille japonaise mettrait donc environ... 33 ans a amortir l' investissement ! (apres avoir attendu 30 ans que ca soit mis en place). D'un autre cote, rendre une maison independante en energie avec des panneaux solaires places betement sur le toit, c'est certes moins futuristo-cool, mais ca coute 15.000euros max avec la technologie actuelle et c'est dispo tout de suite - sans compter que ce cout devrait baisser de 50% dans les 3 a 5 prochaines annees (source).
Ceci dit, les responsables du projet esperent diviser par 100 les couts de mise en orbite des panneaux d'ici au lancement du projet par rapport a l'estimation actuelle. J'aimerais y croire...

Quand bien meme, il resterait quand meme quelques hics techniques a surmonter. Comme par exemple le fait qu'il va etre un peu complique de caser 4 kilometres carres de panneaux solaires en orbite geostationnaire (ca fait quand meme 600+ terrains de foot) alors qu'on commence deja a avoir des soucis pour y faire tenir un petit satellite. La faute bien sur a tout le boxon deja mis en orbite, qui a une facheuse tendance non seulement a y rester, mais aussi a augmenter furieusement en quantite (source).
D'autre part, d'aucuns a qui la ressemblance du dit projet avec un certain "Mega-Laser" n'aura pas echappee, s'inquietent aussi un peu du fait qu'un satellite envoyant un enorme faisceau a micro-ondes surcharge en energie vers la Terre puisse etre detourne de sa fonction premiere pour etre utilise, ma foi, comme un satellite envoyant un enorme faisceau a micro-ondes surcharge en energie vers la Terre. Une idee qui se defend, il faut l'avouer... Et sans forcement preter aux Japonais des velleites Independance-Day-esques (pour ceux qui ne visualisent pas, seance de ratrappage express), il est effectivement difficile de ne pas penser au jour ou un debris de passage heurte le satellite et fait malencontrueusement devier le faisceau, ce qui pourrait donner quelque chose de ce genre :


Ce qui serait evidemment fort malvenu : ce film est un infame navet.

03 septembre 2009

Le mot de l'annee : "l'homme herbivore"

J'arrive pas a bosser cette semaine, et comme j'ai eu de bon retours sur mon billet precedent, je recidive avec cette fois un petit article sur la derniere tendance societale japonaise, qui fait couler de l'encre par gallons...

C
'est incontestablement le buzzword le plus repete dans les medias japonais cette annee. Le terme 草食男子(soushokudanshi, homme herbivore) fait reference a la nouvelle generation de japonais, actuellement dans la vingtaine ou la petite trentaine, au comportement generalement effemine et passif (voire apathique), dont la caracteristiques principale est de montrer peu ou pas d'interet pour le sexe oppose (du moins pas en tant que partenaire romantique ou sexuel).
Le profil type de l'homme herbivore :
- ne cherche pas a s'engager dans des relations amoureuses ou sexuelles, meme si il pourrait ; n'est pas interesse par le marriage et encore moins les enfants
- a de nombreuses amies, mais toujours platoniques (formulation japonaise typique : "peuvent voyager seuls avec une femme et dormir dans la meme chambre sans rien tenter")
- est tres sensible
- vit souvent chez ses parents (rappel: les Tanguys sont legion au Japon,- l'age moyen pour quitter le foyer est de 26 ans, si je me souviens bien); tres proche de sa mere
- "metrosexuel" (quoique le terme est peu approprie, vu le "-sexuel") - depense des fortunes en cosmetiques, manucures, vetements, voire maquillage...
- est indifferent aux valeurs consumeristes traditionnelles (voitures ? meh.)
- n'a pas ou peu d'ambition en termes de carriere
- passe beaucoup de temps sur le net
- aime les desserts, aime cuisiner
Bref : l'homme herbivore n'a rien de viril, et tout d'effemine.
Le gap avec les deux images stereotypees de l'homme japonais du 20eme siecle, nomemment le guerrier inflexible et le salaryman accro au boulot, est evidemment enorme...

Les medias font leurs choux gras de cette tendance, et chacun y va de son point de vue sur le pourquoi, les consequences possibles, et bien sur un jugement de valeur pour aller avec. D'aucuns se rejouissent que le male japonais, traditionnellement patriarco-macho, equilibre un peu la balance ; d'autres se lamentent que le male japonais, dors et deja passablement "lavette", "perde ce qu'il lui restait de couilles" (desole les gars, c'est pas moi qui le dit - et soit dit en passant, ce genre de critiques virulentes vient en general de femmes, pas d'hommes. Language fleuri inclus).
Avec toute la couverture dont beneficie ce sujet, on serait tente de penser que c'est encore une de ces tendances marginales que le buzz gonfle articiellement. Mais tous les sondages indiquent le contraire : l'agence de marketing Infinity* estime a deux tiers (!)la proportion des Japonais de 20 a 34 and appartenant a cette tendance. Un autre sondage par Konami* (a prendre avec des pincettes, donc) donne le meme chiffre.
[Au passage: ce sondage nous apprend aussi que 40+% de cette frange de la population apprecie les romances dans les jeux videos, et que pas moins de 20% avouent etre deja tombes amoureux d'un personnage de jeu video*. Japan, Japan...
]

C'est un sujet qui revient regulierement dans mes conversations avec des amies japonaises, et ca ne les laisse certainement pas indifferentes. La tendance majoritaire autour de moi est l'exasperation totale : l'homme japonais effemine n'est pas exactement une nouveaute (voir la culture host et gyaru-0, avec des gars permanentes, teints, maquilles, aux allures de pre-puberes, consideres dans certains cercles comme des sex-symbols depuis bien 20 ans). Avec cette nouvelle poussee de feminite, ces demoiselles desesperent de se trouver un homme digne de ce nom. Surtout que du cote feminin, la generation actuelle a toujours ete elevee dans l'idee archaique que la vie d'une femme est terminee si elle ne s'est pas trouve de mari a 30 ans...
草食男子 est l'oppose de 肉食男子(nikushokudanshi), sans surprise: l'homme carnivore - macho, etalon, "croqueur de femmes". De ceux-la, on n'entend pas parler; par contre, l'apparition des 肉食女子, "croqueuses d'hommes" - femmes recherhant un partenaire activement, voire agressivement - est une tendance qui fait egalement parler d'elle. Ceci expliquant tres probablement cela, bien sur.
Les japonaises qui se mettraient a draguer ..? Chasser l'homme en boite ..? Se mettre au nampa !? ("drague", avec une connotation un peu plus agressive que par chez nous).
Le monde ne tourne vraiment pas rond... Mais je suis curieux de voir ca !

*Sources (entre autres) : The Independent, Reuters , Kotaku, la tele japonaise、etc.

02 septembre 2009

Le vent du changement (ou pas)

Comme chacun le sait, les elections generales Japonaises ont eu lieu il y a quelques jours. Une deculottee magistrale pour le LDP, qui tenait les rennes du pouvoir depuis belle lurette et demi, et une victoire ecrasante de l'opposition (DPJ) qui n'a encore jamais mis les mains sur les rennes en question.
Un evenement "historique", d'apres la presse etrangere. Dans les medias locaux, les innombrables interviews du "Japonais moyen" semblent montrer que la populace s'attend a du Changement, avec la majuscule. Visiblement, le manifeste de l'opposition qui promettait des reformes de tous bords a fait son petit effet, nonobstant le leger souci de budgetisation - mettre en place toutes ces belles paroles couteraient evidemment une thune fantasmagorique; pour financer tout ca, le DPJ se contente de tres vaguement proposer de degraisser le mammouth Godzilla de la bureaucratie japonaise. Bonne chance avec ca, les gars...
On sent bien que la Obamania est passee par la ; mais pour que les Japonais -traditionnellement hostiles a toute forme de changement- retournent leur veste comme ca, il aura surtout fallu tout le talent de Taro Aho* (notre tres cher futur-ex premier ministre), qui avec sa betise crasse, son incompetence totale, son mepris et ses insultes repetees envers a peu pres chaque frange de la population japonaise, detient desormais le record absolu d'impopularite politique. Certains vont jusqu'a dire qu'il a reussi a couler a lui tout seul le LDP, alors qu'il y a a peine 2 ans il ne serait venu a l'idee de personne qu'ils puissent perdre une election. Chapeau bas, Taro, et merci pour ta demission. Tu ne manqueras a personne. (...quoique. Je sens deja poindre la nostalgie de tes inimitables rictus simiesques, et surtout de tes monstrueuses gaffes qui egayaient regulierement le 20 heures).

R.I.P.

Place au Changement, donc. Exit Aho*, enter Hatoyama. Pour clarifier l'etendue du bouleversement, resumons un peu :

On se debarasse d'un clown homme politique...
...issu de l'elite politico-industrielle
...dont le grand-pere etait premier ministre
...dont la famille a fondee l'un des geants de l'industrie
...ayant etudie dans une grande universite americaine (Stanford)

pour le remplacer par un autre...
...issu de l'elite politico-industrielle
...dont le grand-pere etait premier ministre
...dont la famille a fondee l'un des geants de l'industrie
...ayant etudie dans une grande universite americaine (Stanford)

Aucun doute, la revolution est en marche.

C'est peut-etre pas celui du Changement, mais ce qui est sur, c'est que
Hatoyama a bel et bien le vent en poupe



*Taro Aso de son vrai nom, mais je ne peux pas resister a ce subtil jeu de mots (Aho veut dire "abruti" en japonais)

23 juin 2009

Non-Sens 3, The Musical

Grave oubli dans mon dernier inventaire du N'Importe Quoi audiovisuel a la japonaise : les clips de J-pop. Un sujet sur lequel j'avoue etre un peu moins expert, notamment a cause du fait que musicalement, l'integralite de ce genre est de la m*rde en barre; pourtant, il fallait d'y attendre, de la musique de decerebres engendre des clips de decerebres (*). Et la, mes amis, je crois que je tiens une vrai perle.

Je vous aurais bien conseille de couper le son pour vous epargner la soupe immonde qu'on essaie de nous faire passer pour de la musique, mais le clip devrait de toute facon mettre le cerveau de toute personne normalement constituee en mode veille, vous devriez donc vous en sortir a peu pres indemnes.




*: Oui, il faudrait vraiment que je fasse l'effort de mettre des accents pour etre un minimum lisible. Allez expliquer ca a mon clavier japonais.

Braiiiins

(Un post garanti 100% sans rapport avec le Japon)

Vivement Novembre.

11 juin 2009

Grand ecran (rouge, de preference)

On reste sur le theme de l'audiovisuel a la nipponne, mais on change d'echelle. Cette fois-ci, laissez-moi vous parler de ce qui me fait vibrer dans le cinema japonais.
Tout comme pour la tele, j'evite le gros du cinema comme la peste : la plupart sont des "drama" (soaps, series, plutot TV a l'origine), qui sont essentiellement les memes en format 1h30 qu'en version televisuelle - c'est a dire une suite infinie de clones d'Amour, Gloire et Beaute, autant au niveau du scenario sur post-it et de la repetitivite que du jeu d'acteurs insoutenable. Deux minutes devant l'une de ces horreurs et on se croirait revenu a l'age d'or (ou pas) de Sauve par le Gong et consorts... (et encore, ca, c'est pour les meilleurs).
Reste les films non-drama, qui bien que un peu noyes dans la masse existent quand meme. C'est largement moins pire, evidemment. Mais a l'exception notoire d'un Kitano ou deux, ca ne me parle pas du tout. Plethore de reconstitutions histoiriques farfelues a base de samurai, de drames psychologiques chiants et incomprehensibles pour le non-japonais, de omedies ou pas une seule blague n'est drole sans le bagage culturel qui va bien...

Bref, a moins d'avoir envie de payer 1800yen pour aller voir 2 heures de bouze tragi-meme-pas-comique, le cinema japonais, on oublie. *
Quoique ..?
Heureusement les independants sont la, et comme toujours, il y en a pour tous les gouts. Bien sur, le N'Importe Quoi n'est pas en reste.
Certains d'entre vous connaitront mon gout immodere pour les films a zombies (Brain Dead, Dawn of the Dead, Shawn of the Dead ou tout autre avec "Dead" dans le titre) ainsi que pour les films a fort taux d'hemoglobine en general. C'est donc avec plaisir que j'ai pu decouvrir que les japonais etaient passes maitres dans l'art de marier le non-sens le plus complet avec des hectolitres de gore (sans oublier evidemment une heroine ultra sexy, legerement vetue, et les quelques douzaines de plan culotte qui vont avec).
Le titre le plus notoire dans ce genre tres a part est le subtilement nomme Tokyo Gore Police.
Quoique ce titre evocateur est finalement plutot subtil, quand on le compare au scenario, resume en quelques phrases dans le trailer (avec sous titres) qui suit - phrases (bien sur) accompagnees de la douche de sang qui va bien.
(Je precise pour les bisounours parmi vous qui ne s'en douteraient pas que le trailer en question est rempli a l'exces de toutes les formes possibles et imaginables de sang et de violence, a eviter donc en cas de ballonements d'estomac.)


Un film absolument delicieux ! Malgre l'acting affreux (marque de fabrique du cinema nippon qui se respecte, il faut se faire une raison...), les choregraphies minables, les effets speciaux a deux francs et les decors en carton pate, j'ai vraiment adore ce film. Je me suis marre comme une baleine du debut a la fin.
Quel bonheur donc pour moi de decouvrir l'annonce de ce qui s'annonce deja comme le digne heritier de ce chef-d'oeuvre :
L'affiche est prometteuse en soi, mais pour ceux qui ne lisent pas le titre (on ne leur en voudra pas), ce film s'appelle Vampire Girl Vs. Frankenstein Girl.
Les deux etant bien evidemment etudiantes, dans une ecole dont l'uniforme est particulierement court.
Puisque je vous dis que ca sent le chef-d'oeuvre a plein nez !
Pour les sceptiques, la bande annonce devrait vous convaincre :
(celle ci contient au moins autant de sang, de decoupages divers et de ridicule que la premiere; deconseille aux ames sensibles et aux esthetes, donc)


J'ai beau avoir des gouts cinematographiques bizarres, voir que ce sont ces films la qui font remonter le cinema japonais dans mon estime est quand meme un constat plutot alarmant, a moins avis. **


*: l'alternative, payer 1800yen pour aller voir 2 heures de la derniere bouze hollywoodienne, et pas terrible non plus, soit dit en passant. Mon dernier essai avec Terminator 4 en est un bon exemple - mais au moins, il y avait plein d'explosions.
**: est-ce que c'est alarmant pour le niveau du cinema japonais, ou pour ma sante mentale, ca reste encore a determiner...

29 mai 2009

I ❤ JPTV - interlude publicitaire

Ahh, la TV japonaise...
Un filon reellement inepuisable pour le bloggueur flemmard et sans inspiration que je suis.
Comme mon dernier post le suggere, et j'en avais deja parle avant, les emissions japonaises sont debiles au plus haut point. La plupart du temps, tellement debiles que je ne me risque meme pas a les regarder - quand je me vide le cerveau devant la TV, au lieu de zapper quand arrive la pub, je fais l'inverse ; je zappe les emissions, et je regarde les pubs. C'est souvent beaucoup plus rigolo ! Voila un festival de n'importe quoi pour lequel, au moins, je n'ai pas besoin de me faire des noeuds au cerveau a essayer de comprendre pour me marrer...

Exemple 1 : Tout comme chez nous, le sexe fait vendre tout et n'importe quoi, mais avec un cote absurdo-dadaiste beaucoup plus sympa.


Exemple 2 : Des compagnies tres serieuses, comme ici ANA, font absolument n'importe quoi aussi. Mais alors vraiment n'importe quoi.


Exemples 3 & 4 : Visiblement, les publicitaires japonais assument leur amour pour les substances encore plus que ceux de chez nous.



Exemple 5 : Les politiques ne se privent pas non plus, et c'est pas juste Taro Aho qui nous parle de la peste bubonique, euh pardon, de la grippe A. Eux aussi, ils exercent leur droit a faire du n'importe quoi.


Bref, la pub japonaise, c'est du grand N'importe quoi (oui je sais je me repete mais j'ai pas beaucoup d'autres mots pour decrire ce barouf), et j'aime.
Ceci dit, il y a aussi quelques emissions qui valent la peine d'etre regardees, puisqu'ils ne se privent pas de faire dans l'absurde aussi de temps en temps (cd post precedent et ceux sur Takeshi Castle et consorts). Il y a aussi bien sur le fameux cours d'anglais televise rempli de sequences non-sens, dont l'extrait le plus fameux est celui-ci :


Dernier exemple en date, pas plus tard qu'hier: pendant que les americains en sont a la 37eme saison de Pimp my Ride (qui consiste rappellons-le a prendre une voiture pas chere qui fait honte a conduire et a la transformer en voiture chere qui fait tres honte a conduire), les japonais dans ma tele ont decide hier de pimper des... pedalos-
cygnes.
7 equipes s'affrontaient pour optimiser ces machins (sans mettre de moteur bien sur, sinon c'est pas drole) et s'affronter dans un "Super Swan-Boat Grand Prix"... Ca, c'est ce que j'appelle de la TV a grand spectacle ! (je vous aurais bien mis un extrait, mais j'en ai pas trouve)

Pour en revenir a l'analogie avec nos amis ricains, d'ailleurs, Discovery a sorti recemment une serie sur le meme concept, mais en plus... ben, americain. Ca implique donc des voitures, des armes lourdes, et des explosions en tout genre.

(Tres honnetement ca m'a paru genial au premier abord, mais le show est en fait chiant a mourir.)

Dans une autre categorie, il y a la plethore des emissions dites "batsu game" ("jeux punitifs..?"), qui ont largement contribue a la renommee internationale de la folie televisuelle nipponne. La, il y a largement matiere a un post complet (...inepuisable, je vous dis !..), mais je ne resiste pas a l'envie de vous quitter sur un petit teaser :

(le but du jeu est de reciter un tongue twister* dans un temps limite ; si on echoue, paf)

*si quelqu'un a un equivalent de ce mot en francais, je suis preneur...

18 mai 2009

La revanche du nimporte quoi televisuel japonais

Apres le revers pris la derniere fois avec RubberDuckZilla, qui n'etait en fait rien que du moquage de la part de ces vils britanniques, je reviens en force avec cette fois-ci un apercu de l'authentique WTF-itude de la tele japonaise, dont la realite - comme toujours - depasse de loin la fiction (l'extrait en question n'est certes pas tres recent, mais il faut bien se rendre compte qu'on atteint pas ce niveau la tous les jours non plus).
Voici une seule image tiree d'un Game Show japonais ; comme on dit en anglais, "une image en dit plus qu'un millier de mots"...
En l'occurence, des mots pas tres tres poetiques.

... Et ceci en prime time, bien sur.

15 mai 2009

RubberDuckZilla !

Une de ces merveilles du petit ecran qui me font dire, Only in Japan...

C'est de notoriete que les publicitaires Japonais sniffent encore plus de produits d'entretien que leurs homologues de l'Ouest, mais la, je trouve qu'ils se sont vraiment surpasses.

(PS : je sais, ca fait belle lurette +2 que j'ai pas poste et mon grand retour se resume a une video debile et meme pas de nouvelles, c'est mal, je sais. Un jour je m'y remets, promis. Au moins vous savez que j'ai pas completement oublie que j'avais un blog, c'est un debut)

UPDATE : j'ai poste trop vite... Il s'avere en fait que cette pub nous vient de UK, et qu'ils se foutent allegrement de la gueule des japonais. -1 pour le non-sens authentique, +1 pour les cliches. Decu.

11 février 2009

Bureaucratie et ponctuation

Commençons par préciser que oui, je suis bien arrivé à Tokyo, j'ai bien commencé le boulot, et ca se passe plutot pas mal. Mais ce n'est pas l'objet de ce post, qui a plutot pour but de vous relater une (en fait deux) anecdotes assez représentatives des difficultés administratives que je rencontre vis a vis de mon installation au pays des bureaucrates.

Episode 1
Lundi matin, première heure, je me rends à la mairie de mon futur quartier pour m'enregistrer auprès de l'administration et demander ma 外国人登録証明書, soit dans un language moins barbare, ma gaijin ID - carte d'identité de gaijin -, document obligatoire pour faire quoi que ce soit d'un peu officiel au Japon. D'après la loi, elle sert uniquement pour les controles de police ; mais a l'usage, il est absolument impossible pour un gaijin d'ouvrir un compte en banque, d'acheter un telephone portable, de louer un appartement ou même de s'inscrire a un club de sport sans le bout de plastique en question. Et au Japon, l'usage a force de loi, surtout quand il s'agit de discrimination ! Ceci dit, ce n'est pas le sujet a propos duquel je voudrais râler aujourd'hui ; j'y reviendrai probablement plus tard. Si ca vous interesse, allez voir sur debito.org[EN].
Me voila donc dans la glorieuse forteresse de la bureaucratie nippone, la mairie de Tokyo Chuo-ku (quartier du centre historique), un immeuble imposant rempli de tout plein de petits gens industrieux et tout gris. J'arrive tant bien que mal a m'orienter vers le service adequat, ou je finis par trouver le comptoir spécifique pour la délivrance du papier en question. Comptoir dont la clientèle est 100% non-japonaise donc; pourtant, aucune trace nulle part d'une quelconque langue autre que le japonais. A bien y regarder, j'ai même pu lire une petite affiche precisant en substance : "aucune langue étrangère n'est pratiquée à ce comptoir. Merci de votre comprehension". Charmant...
Mon japonais bancal me permet quand même de demander et remplir les formulaires nécessaires sans trop de difficultés. Ayant déjà eu affaire à l'administration nippone, je fais bien attention de noter chaque information en majuscules très lisibles, et au caractère près de la meme facon qu'elles apparaissent sur mon passeport. Et pourtant ! Lorsque la fonctionnaire relit le dit formulaire, elle barre et réécrit chacune des informations que j'y ai mises, case après case. A ce compte là, j'aurai gagné du temps en lui donnant tout de suite mon passeport pour qu'elle le remplisse elle-même ! Mais le plus beau reste a venir...
Après avoir emmené formulaire, passeport et paperasses diverses dans les entrailles de la machine bureaucratique, madame revient l'air semi-penaude, semi-paniquée, pour me dire : "Monsieur, le nom que vous avez mis sur le formulaire est "Brun Thomas Pierre Victor", tandis que votre passeport indique "Brun Thomas, Pierre, Victor". Ca ne correspond pas. Il n'y a pas les virgules".
Je vous jure que c'est vrai. Je n'aurais jamais pu inventer un truc pareil.
Il m'a fallu me justifier pendant 5 bonnes minutes, et au moins autant de conversation animée derrière le comptoir entre elle et son supérieur, pour que cette hérésie soit réparée et que mon précieux papier me soit delivré (...ou plutot, le papier disant que je pourrai venir chercher le vrai papier deux semaines plus tard. Evidemment.)


Episode 2
Le même jour, quelques heures plus tard, je me rends a la banque en face du bureau pour y ouvrir un compte afin que l'entreprise puisse y virer des fonds pour couvrir mes dépenses professionnelles. Je vous passe le détail, mais apres m'avoir demandé des tonnes de justificatifs (en precisant bien, sans vergogne : "puisque vous etes étranger, on va avoir besoin de verifier que gnagnagna..."), je me suis fait envoyer ballader, et en beauté...
Heureusement, j'avais gardé le compte en banque ouvert, non sans mal (malgre l'aide de toute une administration locale) lors de mon premier sejour au Japon. Je suis donc allé là bas pour y ouvrir un second compte, ou la valse des formulaires et des justificatifs a pu continuer. Sans trop de soucis cette fois, du moins jusqu'à ce que la caissière revienne pour me dire que je devais re-remplir les formulaires, parce que j'y avais écrit mon nom en majuscules. Or, sur les formulaires originaux, il etait en minuscules.
...
Ceci dit, tout ca a de bons côtés ; en France, ca ne m'était jamais arrivé de me taper un fou rire pareil dans une banque.

21 janvier 2009

13 janvier 2009

Location de famille

Capitaliser sur l'isolement et la dépression est un business florissant au Japon.
On connaissait déjà les services de location d'animaux de compagnie (enfin moi je connaissais en tout cas, et ça me faisait déjà bien marrer) ; mais les japonais, fidèles à eux-mêmes, ne s'arrêtent pas là et poussent le concept encore plus loin. Beaucoup plus fort en effet : j'apprends à l'instant, grâce à un article de la BBC, qu'on peut désormais carrément louer un mari ou une mère de substitution, entre autres, dans cette belle ville pas du tout névrosée qu'est Tokyo.
La charmante agence Hagemashi Tai, dont le nom se traduit grosso modo par "Encouragement Ltd.",vous propose de payer des gens pour jouer temporairement le rôle... de mari-papa, pour la mère célibataire; de mère bienveillante, pour le solitaire anxieux qui a besoin d'être rassuré; de membre de la famille éloignée, pour venir à un enterrement dont la liste d'invités est un peu trop dégarnie (sic. Il peut même faire un discours moyennant des frais supplémentaires)... Leur site ne précise pas si ils font des Pascal le grand frère, mais ça ne m'étonnerait même pas ! Et ça serait encore relativement soft, par rapport au papa de substitution qu'ils nous décrivent - entre autres, "papa" pourra aider les enfants à faire leurs devoirs, les emmèner au parc, et venir aux réunions parent d'élève pour faire bonne impression... (sic)
Contre paiement.
sick!
Il semblerait que l'idée que l'affection humaine puisse s'achèter soit en train de faire son petit bonhomme de chemin dans la culture nippone tokyoïte. Ce n'est d'ailleurs ni plus ni moins que le postulat de base du host/hostess club [wikipedia EN], ces clubs "à hôtesses" où les jeunes résidentes sont au service des clients, souvent des salarymen esseulés et misérables, les couvrant d'attentions, discutant et flirtant sans discernement (sans jamais aller plus loin), moyennant finances évidemment. Ils entretiennent ainsi l'illusion d'une vie sociale florissante (voire d'une vie sociale tout court) et apaisent un peu leurs égos meurtris par l'univers impitoya-ha-bleuu de la kaisha. C'est tout un monde très particulier, dont je ne connais rien sinon le B-A-BA, mais si le sujet vous intrigue vous pouvez vous tourner vers Geisha, Interrupted[EN] qui a des choses à dire sur le sujet, ou regarder l'excellent documentaire que je vous avais déjà conseillé l'année dernière.
Avec le succès monstrueux des host(ess) clubs, omniprésents à Tokyo (et Osaka), à laquelle s'ajoute cette absurde nouveauté, on dirait que monnayer la compassion, la chaleur humaine et le lien social est passé dans la normalité Tokyoïte...
...qui est décidément un concept très, très vague dans cette ville de fous.