03 septembre 2009

Le mot de l'annee : "l'homme herbivore"

J'arrive pas a bosser cette semaine, et comme j'ai eu de bon retours sur mon billet precedent, je recidive avec cette fois un petit article sur la derniere tendance societale japonaise, qui fait couler de l'encre par gallons...

C
'est incontestablement le buzzword le plus repete dans les medias japonais cette annee. Le terme 草食男子(soushokudanshi, homme herbivore) fait reference a la nouvelle generation de japonais, actuellement dans la vingtaine ou la petite trentaine, au comportement generalement effemine et passif (voire apathique), dont la caracteristiques principale est de montrer peu ou pas d'interet pour le sexe oppose (du moins pas en tant que partenaire romantique ou sexuel).
Le profil type de l'homme herbivore :
- ne cherche pas a s'engager dans des relations amoureuses ou sexuelles, meme si il pourrait ; n'est pas interesse par le marriage et encore moins les enfants
- a de nombreuses amies, mais toujours platoniques (formulation japonaise typique : "peuvent voyager seuls avec une femme et dormir dans la meme chambre sans rien tenter")
- est tres sensible
- vit souvent chez ses parents (rappel: les Tanguys sont legion au Japon,- l'age moyen pour quitter le foyer est de 26 ans, si je me souviens bien); tres proche de sa mere
- "metrosexuel" (quoique le terme est peu approprie, vu le "-sexuel") - depense des fortunes en cosmetiques, manucures, vetements, voire maquillage...
- est indifferent aux valeurs consumeristes traditionnelles (voitures ? meh.)
- n'a pas ou peu d'ambition en termes de carriere
- passe beaucoup de temps sur le net
- aime les desserts, aime cuisiner
Bref : l'homme herbivore n'a rien de viril, et tout d'effemine.
Le gap avec les deux images stereotypees de l'homme japonais du 20eme siecle, nomemment le guerrier inflexible et le salaryman accro au boulot, est evidemment enorme...

Les medias font leurs choux gras de cette tendance, et chacun y va de son point de vue sur le pourquoi, les consequences possibles, et bien sur un jugement de valeur pour aller avec. D'aucuns se rejouissent que le male japonais, traditionnellement patriarco-macho, equilibre un peu la balance ; d'autres se lamentent que le male japonais, dors et deja passablement "lavette", "perde ce qu'il lui restait de couilles" (desole les gars, c'est pas moi qui le dit - et soit dit en passant, ce genre de critiques virulentes vient en general de femmes, pas d'hommes. Language fleuri inclus).
Avec toute la couverture dont beneficie ce sujet, on serait tente de penser que c'est encore une de ces tendances marginales que le buzz gonfle articiellement. Mais tous les sondages indiquent le contraire : l'agence de marketing Infinity* estime a deux tiers (!)la proportion des Japonais de 20 a 34 and appartenant a cette tendance. Un autre sondage par Konami* (a prendre avec des pincettes, donc) donne le meme chiffre.
[Au passage: ce sondage nous apprend aussi que 40+% de cette frange de la population apprecie les romances dans les jeux videos, et que pas moins de 20% avouent etre deja tombes amoureux d'un personnage de jeu video*. Japan, Japan...
]

C'est un sujet qui revient regulierement dans mes conversations avec des amies japonaises, et ca ne les laisse certainement pas indifferentes. La tendance majoritaire autour de moi est l'exasperation totale : l'homme japonais effemine n'est pas exactement une nouveaute (voir la culture host et gyaru-0, avec des gars permanentes, teints, maquilles, aux allures de pre-puberes, consideres dans certains cercles comme des sex-symbols depuis bien 20 ans). Avec cette nouvelle poussee de feminite, ces demoiselles desesperent de se trouver un homme digne de ce nom. Surtout que du cote feminin, la generation actuelle a toujours ete elevee dans l'idee archaique que la vie d'une femme est terminee si elle ne s'est pas trouve de mari a 30 ans...
草食男子 est l'oppose de 肉食男子(nikushokudanshi), sans surprise: l'homme carnivore - macho, etalon, "croqueur de femmes". De ceux-la, on n'entend pas parler; par contre, l'apparition des 肉食女子, "croqueuses d'hommes" - femmes recherhant un partenaire activement, voire agressivement - est une tendance qui fait egalement parler d'elle. Ceci expliquant tres probablement cela, bien sur.
Les japonaises qui se mettraient a draguer ..? Chasser l'homme en boite ..? Se mettre au nampa !? ("drague", avec une connotation un peu plus agressive que par chez nous).
Le monde ne tourne vraiment pas rond... Mais je suis curieux de voir ca !

*Sources (entre autres) : The Independent, Reuters , Kotaku, la tele japonaise、etc.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

voila la décision de m'envoler X''D !!
;) !!
crazypartygirl

Anonyme a dit…

Homme-bouffeur-de-plante, Homme-legume...
Homme herbivore OK, mais c'est moins accrocheur.

Sur ce post tu presentes bien les choses.
Ca laisse plus de place pour les latins, et pour les departs de japonaises a l'etranger.

Sissi Imperatrice a dit…

Ah merci Thomas pour cette bouffée de blogging, enfin quelque chose à faire au boulot !
Par contre si tu pouvais investir dans un clavier AZERTY avec accents, ça m'arracherait moins la cornée...

jereerej a dit…

Bien content de voir que le blog reprend du poil de la bête... ^^

Et si, en plus, on a des articles de cette qualité (cf, rien que les deux derniers), j'en redemande pour mon 4 heures.

Bravo mec!

ps : on a eu un peu de nouvelles de toi de la part de Sweet de passage sur votre île et venu (entre autres) rider les routes de par chez toi :)

--
jere

Gaijin Tom a dit…

@Sarah: お前は肉食だから、別に良いじゃん! ^^

@Anne Aunime: Tu as plus le sens de la formule que moi ! Homme-legume... hehe. Je vais la reutiliser, celle la.

@Sa Majeste: Heureux que ca vous plaise, enfin, que ca vous occupe. Moi aussi, cette histoire d'accents me vexe l'oeil; J'ai bien essaye de taper en clavier francais emule, mais ca me donne trop envie de le jeter contre le mur (et vu qu'il est attache au PC, qui est ma becane de fonction, ca serait un peu genant)

@l'Ours: Merci, merci =) J'ai loupe une bonne occaze de DH avec Sweet, j'en suis encore vert.

Gaijin Tom a dit…

A propos des accents :
Ca me fait penser que j'ai un clavier francais a la maison, je vais essayer de me motiver a editer mes posts depuis la bas, pour le bien de mes lecteurs aux yeux sensibles.
C'est pas tres pratique, puisqu' evidemment je blogue du bureau, mais ca merite quand meme l'effort, c'est trop moche tel quel.

clem a dit…

Ouh pinaise, je suis plus de 3/4 herbivore ! Me reste plus qu'à me sapper à mort et abandonner mes ambitions de carrière (mwai, peut etre plus que 3/4 alors).
Sinon, intéressant tout ca. Merci pour l'explication de la vidéo "haute en contenu culturel" que j'avais posté ya quelques temps (pour référence : www.youtube.com/watch?v=H_X7mMU6Gb0 ).
Euh par contre c'est moi ou ta prose est un peu plus... freestyle que d'habitude (comprendre rédigé à la va vite) ? Je t'ai eu lu plus ordonné dans tes propos, avec plus d'entrain et en me bidonnant sur les divers rebondissements ; le drame des articles de fond touche même les blogs).
Ah, et pour finir bon courage pour ton passage à vide coté boulot ;)

Gaijin Tom a dit…

@Clem: Tu trouves aussi ? J'ai perdu la main. Inch'Allah j'aurai retrouve ma verve d'ici un article ou deux... (et puis bon la pour le coup c'etait un article a caractere informatif, pas une excuse pour raconter des conneries. Pour une fois.)