27 mars 2011

Les medias francais continuent de dire n'importe quoi

Bonjour a tous,

J'en profite pour rappeller a tout un chacun, au risque d'une volee de mails affoles, que nous sommes revenus a Tokyo et y vivons notre vie normalement, tout comme 99.9% de la population locale. Aucune radioactivite digne d'etre mentionnee n'a atteint la capitale, et rien de porte a croire que ca pourrait changer - dans un futur proche en tout cas (je ne me risquerai pas a faire des projections sur le long terme).

Je vous imagine deja en train de m'ecrire une reponse pleine de verve a propos des doses d'iode 131 dans l'eau de Tokyo : pas la peine de vous fatiguer. Les niveaux ont depasse le seuil considere comme acceptable pour des nouveaux-nes par le ministere de la sante japonais, sur la base d'une consommation reguliere a l'annee, c'est a dire 100 Becquerels par litre (pointe mesuree a 210 Bcq/l). Ils n'ont jamais depasse celui de la dose acceptable pour des adultes. Il faut mettre cela en perspective : le niveau considere acceptable par le gouvernement japonais est une dizaine de fois inferieur a son equivalent francais. A ce que j'entends (je n'ai pas de sources indiscutables a ce sujet, je mets donc du conditionnel), on boirait tous les jours dans certaines villes de Bretagne une eau 3 a 4 fois plus radioactive que celle de Tokyo lors du fameux pic. Pourtant, les Bretons n'ont pas 3 bras* : c'est normal, le taux "catastrophique" de 210 Bcq/l equivaut, en termes paiens, a presque deux fois (deux fois !) celui contenu dans n'importe quelles bananes...
D'autre part, les taux sont revenus a la normale dans les 48h, je ne prendrai donc meme pas la peine de vous expliquer que les bonnes vieilles carafes a filtres a carbone(=Br*ta) retiennent 99.9% de l'iode, qu'elle soit radioactive ou pas. Les marchands d'eau minerale ont deja fait leur profit de toute facon.

Et j'en reviens donc a mon sujet principal, qui est celui des medias francais, qui cherchent desesperement a continuer de faire vivre le theme "Tchernobyl II" face a concurrence deloyale de la Lybie en terme d'audimat. Pas de bol pour eux, Reuters a tire la prise sur son live blog, helas ; c'etait une tres bonne source d'information. Les journalistes francais ne me contrediront pas, puisque la plus part de leurs articles etaient des ctrl+c ctrl+v de ces memes depeches Reuters, en oubliant bien sur de copier les "il se pourrait que", "d'apres [x]", "certains vont meme jusqu'a affirmer que" lors de la traduction, assenant comme des faits ce qui les arrangeait, et oubliant tout ce qui va dans un sens qui ne leur plait pas.
Voila donc nos chers journaleux livres a eux-memes, et on sent bien le desarroi. Je n'ai pas le coeur de vous en faire toute une liste, mais voici un exemple representatif : les 2 techniciens de Fukushima hospitalises vendredi pour des brulures aux jambes, apres avoir travaille presque une heure en trempant jusqu'au mollets dans de l'eau ayant, aux dernieres nouvelles, probablement fui des conduites d'eau de refroidissement du coeur.
Voici donc ce qu'on trouve en premiere page du Monde.fr actuellement :
Un taux de radioactivité "10 millions de fois plus élevé" que la norme a été détecté dans un flaque d'eau au sein du réacteur n°2. Les techniciens travaillant sur place ont été à nouveau évacués.
[UPDATE : My bad. Il s'agissait effectivement d'un news recente, qui n'etait pas encore sortie sur mes channels habituels, et qui se verifie (malgre une erreur d'unite quand meme, mais dans l'autre sens), pas d'une erreur sur les evenements similaires d'il y a 2 jours. Cf BBC quelques minutes plus tard.Donc voila, j'aurais mieux fait de fermer ma bouche. Je laisse quand meme mes commentaires originaux parce que j'assume ma connerie]
Et la, je me sens oblige de tirer mon chapeau face au professionnalisme du Monde, que pourtant je lisais avec enthousiasme jusqu'a il y a pas si longtemps.
1. Selon toutes les agences de presse serieuses, le chiffre en question est de 1万 (1 man), soit 10 mille fois et non un million, le chiffre "normal". Les Japonais ont des unites bizarres, certes, mais la ca sent quand meme la mauvaise volonte quand on fait les gros titres avec un facteur 100 d'erreur.
2. Les gars se trouvaient dans le batiment des turbines du reacteur numero 3, et certainement pas dans l'enceinte du reacteur 2.
3. Aucune mention d'une quelconque evacuation le 27 mars, comme stipule dans l'article, sur aucune agence de presse que ce soit Kyodo, Reuters, BBC... Soit ils parlent de l'evacuation de jeudi, et ils sont super a la bourre, soit ils mentent carrement.
4. Les 2 techniciens hospitalises sortent de l'hopital aujourd'hui, mais ca, ca ne merite pas d'etre mentionne dans l'article.

Sur ce, je retourne a mes occupations et continue de ne pas lire la presse francaise, parce qu'a chaque fois que je m'y essaie, je me fache tout rouge.

Et ce faisant, je renouvelle toutes les pensees envers ces memes "Fukushima 50", qui sont maintenant 700 a bosser en rotation, dans les condition toujours archaiques (une partie d'entre eux ont pu arreter de s'eclairer a la lampe torche apres 2 semaines dans le noir ; c'est le plus gros developpement jusqu'ici pour ce qui est de leurs conditions de travail). Les gars continuent de faire un boulot d'enfer, et c'est egalement en leur honneur qu'il faudra, une fois la crise calmee, faire tomber un bon nombre de tetes lobbyistes et amakudari qui ont cree la situation a Fukushima en ignorant les avertissements des vrais scientifiques depuis des annees a propos de l'insuffisance des mesures de securite dans cette centrale.
Il n'en reste pas moins que je suis impressionne par la resistance de cette centrale vieille de 40 ans, denoncee quasi-unanimement comme l'un des designs les plus mal foutus encore en operation aujourd'hui, et pas aidee par la culture industrielle japonaise (= on ne modernise pas tant qu'on n'a pas le couteau sous la gorge), face a un desastre bien au-dela de ses donnees de construction.
Oui la situation reste dangereuse, pour ne pas dire critique. Mais vu les magouilles qu'on entrevoit deja derriere tout ca quelques semaines seulement apres le debut de la crise, on ne peut que supposer l'ampleur du scandale a venir. Si cette tragedie (qui, je le rappelle, est celle des 20.000+ victimes du tremblement de terre et du tsunami, celle des villes entieres arrachees a leur vie et a leur terre sans aucune promesse de les revoir un jour, et pas celle des Flyjins qui ont eu une grosse frayeur ou des chinois qui achetent trop de sel) est l'occasion d'une remise en question de la gestion du nucleaire partout dans le monde, tant mieux. Tant que l'on reste rationnels et qu'on s'attaque au coeur du probleme, qui pour moi est le suivant : le nucleaire prive, dont la motivation est le profit, et qu'on laisse par des controles laxistes radiner sur les mesures de securite au nom de la profitabilite. Et tant ca ne tourne pas a la chasse aux sorcieres qui ne profitera a personne a part aux raffineries de petrole et aux energies sales**.

*sauf lorsqu'ils ont 3 verres devant eux, mais c'est une autre histoire.
** : oui, cher gouvernement allemand qui tire la prise sur des reacteurs de troisieme generation pour faire plaisir a la foule avec ses torches et ses fourches, c'est de toi que je parle.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

houssyasei busshitsu 1,000万倍 pour le n2...
A l'instant a la tele jap (chanel 4)
soit 1,000,000

Mais je suis d'accord les medias francais énervent quand même.

emma

Gaijin Tom a dit…

Bah merde alors, c'est moi que j'ai tord... Merci pour l'info Emma, j'aurais mieux fait de regarder les news de plus pres avant de m'enerver.

(soit dit en passant, 1,000万倍 ca fait 10 millions :P )

Gaijin Tom a dit…

Il fallait evidemment lire "j'ai tort". On va dire que mon doigt a glisse (de 2 touches...)

Martin a dit…

10¹⁰, c'était une erreur de mesure a dit tepco. M'enfin, 1 sievert/heure, ca commence à cracher un peu, déjà.

Mais bon, on savait bien qu'à force d'arroser leur hightech d'eau de mer dégueu, ils allaient retrouver des trucs pas propre. Pour l'instant, le pire n'est pas arrivé et on a autant d'inquiétude à avoir du sarcophage vieillissant de tchernobil que des reacteurs toussotants de Fukushima.

L'espoir existe encore que je n'ai jamais à me souvenir de l'orthographe exacte de cet endroit, encore (je le copy/paste quand j'en ai besoin, j'avoue).

Anonyme a dit…

Salut Thomas,

Honnetement je ne sais pas non plus lire 1,000man, il a fallut que je l'ecrive et merde je me suis qd meme trompe.
Regarde Libe de ce matin, ils affirment que tepco s'est goure sur le 10 millions, alors que je les soupconne plutot de ne pas avoir su lire les chiffres.
A leur decharge, le systeme metrique japonais est qd meme complique.

Ca ne m'empeche pas d'avoir une haine envers les journalistes. Ds l'avion du retour j'ai devore toute la presse achetee avant l'embarquement, TOUS emettaient les hypotheses les plus sordides, et AUCUN ne tenait le meme discours, voire des infos contradictoires pour certains...

Des trous du cul, qui se font de l'argent sur la peur et la crainte du peuple.
Je ne vois plus comment on peut apprendre et s'informer.
Emma

Gaijin Tom a dit…

TepCo a bien annonce s'être gourre dans les chiffres ce matin ; le 10,000,000 devient 100,000. Ce coup ci ce n'est pas les journalistes mais carrément les "scientifiques" qui se plantent d'un facteur 100, et si c'etait pas aussi inquiétant ca me ferait bien rigoler...
Au fond, Ca serait vachement plus intelligent si ils voulaient bien donner de frais chiffres plutôt que "x fois la normale" sans préciser de quelle normale ils parlent. Les chiffres que j'ai vus étaient de 1Sv/h pour la flotte dans le 2 et 400mSv/h dans le 3 (chiffres TepCo); d'où ma perplexité face au "10,000 fois" dans un cas et "10,000,000 de fois" dans un autre. Pas besoin d'etre un crack des maths pour voir qu'il y avait une énorme erreur de calcul, et si les chiffres absolus sont corrects alors il y en a encore une. J'ai plutôt tendance a faire confiance aux ingénieurs sur place, mais si ils sont pas foutus de compter les zéros, c'est pas très rassurant...

Martin a dit…

Mon avis perso sur le fond de l'histoire, c'est que les medias français sont de gros tacherons en science, alors ils n'ont pas le bagage pour mesurer ce qu'il se passe. Ils réagissent émotivement, ce qui est rarement une bonne idée en la matière.

Y'en a un au dessus du panier, c'est sylvestre huet de liberation (mais il est pas le seul journaliste de libé à écrire sur Fukotruc, malheureusement). C'était le seul à dire des choses sensées sur la grève des chercheurs en 2008, il était en fer de lance contre Alègre à l'automne, etc.

Et il dit la meme chose depuis des semaines : on a potentiellement pire que tchernobil sur les bras, mais le potentiel ne s'est pas encore réalisé. Pas exactement simple à dire en tant que journaliste : "la sitation est gravissime, mais je n'ai pas d'info définitive car il n'en existe pas".

Pour ce qui est du monde, comme disait François, c'est "helas, le meilleur journal français" en ce moment. Enfin, si on se limite à la presse imprimée. Sinon, owni.fr est vraiment bien aussi. Mais ils font plus dans l'analyse et moins dans l'info de dernière minute qu'on cherche dans ce genre de cas. J'aime à croire qu'ils ont raison et nous tord de chercher ce genre d'info inutile, au fond.