07 août 2007

Matsushima - Goodbye Sendai

Musique:
DJ Shadow - l'intégrale...
Série:
The O.C., saison 3
Bouquin:
Haruki Murakami - Norwegian Wood
--------------------------------------------

J'avais jeudi dernier mon tout dernier business trip à Sendai, pour aller y faire ma présentation finale à ce cher Kawazaki-sensei, et au passage me mettre une murge avec l'ami Steve (qui s'appelle en fait Yusuke et est tout ce qu'il y a de plus japonais; c'est un étudiant en dernière année qui bosse en parallèle sur le même projet, on fait donc nos présentations ensemble, et on s'entend bien - on s'en met une à chaque fois que je vais là-bas...).

La présentation en soi s'est plutôt bien passée, rien d'extraordinaire. La suite de la journée fut plus intéressante: premièrement, parce que je me trouvais débarassé de ce truc que j'avais préparé pendant des semaines, et par extension de mon stage dans son ensemble puisque c'était ma dernière réelle échéance (à l'exception de la présentation finale, mais ce n'est qu'une vaste blague. De mauvais goût, en plus). Deuxièmement, parce que les vieux (comprendre: mes collègues et les profs de l'université - moyenne d'âge 60 ans) nous invitaient dans un resto à sashimi plutôt classe. Suffisamment pour que ça coûte environ 15k yens (100€) par personne, en tout cas ! Absolument délicieux, mais pas extrêmement festif entre les ojii-san qui piquent du nez après 2 bières... Heureusement, il fut bientôt temps d'aller ronfler, on a donc pu commencer sérieusement la soirée avec Steve. Malheureusement on était jeudi, jour pas folichon au mois d'août pour les sorties, surtout à Sendai... Mais on a passé une bonne soirée quand même, Miho-chan s'est jointe à nous et on a rencontré quelques gens sympas une fois dans le bar.

Pour ce qui est du vendredi, mon boss avait insisté avant même que je lui demande pour que je prenne ma journée... Je ne me suis évidemment pas fait prier. Steve ayant un voyage avec son département jusqu'au lendemain, je m'étais décidé à aller faire du tourisme en solo. Idée que j'ai partagée avec les collègues lors du dîner : erreur... Dans le référentiel japonais, où l'on ne communique que par paraboles et à demi-mot, cela voulait probablement dire "j'aimerais bien que quelqu'un m'accompagne", parce qu'une heure plus tard, Nagao-san m'annonçait qu'il prenait lui aussi son vendredi pour se joindre à moi... Je rappelle que Nagao est mon collègue asocial avec qui je m'entends passablement mal ! Je n'étais donc pas exactement extatique, mais pas moyen de refuser.

Me voilà donc vendredi matin 8 heures à attendre l'ami Nagao à la station de train, avec bien sûr un gros manque de sommeil et les cheveux qui poussent à l'envers. Combiné à la chaleur écrasante dès le matin, autant dire que je n'étais pas dans des dispositions extrêmement sociales ! Heureusement, après deux double expresso et une bonne sieste dans le train pour arriver à destination, j'étais dans un meilleur état d'esprit. Nagao ne s'est pas montré désagréable et a même fait quelques tentatives de conversation. Et surtout, la beauté de notre destination m'a vite fait oublier que j'étais parti pour être grincheux !

La destination en question, c'était Matsushima, situé sur la côte Pacifique au niveau de Sendai, un haut lieu touristique connu pour ses temples zen et surtout les innombrables petites îles éparpillées dans la baie, qui forment un paysage qui vaut son pesant de cacahuètes. J'ai eu beau avoir approché de l'overdose de temples après une année au Japon, j'avoue que ceux-ci étaient vraiment sympa ; très beaux jardins, décorations splendides, atmosphère agréable malgré la chaleur terrible, et peu de touristes - tout était là pour me faire oublier la sensation de déjà-vu.

Jardin zen, depuis un banc où on déguste un thé vert :)
Notez la pierre ceinte de fil noir sur le pont, symbole zen classique qui signifie,
tout bêtement, "entrée interdite"
(désolé, pas de grande leçon de mysticisme aujourd'hui)


Jolie statue à l'entrée d'un autre temple.

Devant ledit temple, de très vieilles sépultures sont encastrées dans ces "grottes". J'adore l'ambiance sauvage et mystique de ces sépultures, volontairement non entretenues.
Ca m'a un peu rappelé certains endroits de Koya-san.


Nous nous sommes ensuite dirigée vers la baie, très jolie, et visité un autre petit temple qui se trouve sur une petite île adjacente au littoral, auquel on accède par une série de trois petits ponts. Les photos ne lui font pas justice, c'était vraiment beau.



Puis on s'est arrêtés un moment pour manger en attendant le prochain bateau qui allait nous emmener zigzaguer entre les fameuses îles de Matsushima. D'excellents tempura accompagnés de zarusoba, et arrosés (Nagao-san ayant fortement insisté) d'un sake local - très bon au demeurant, mais qui en quelques gorgées a rappelé mes exploits de la veille à mon corps fatigué... Au moins, j'étais sur la même longueur d'onde que mon compagnon, qui comme d'habitude a tourné rouge pivoine et s'est mit à somnoler après deux petits verres !

Plan de la baie, qui compte pas moins de 260 îles, et itinéraire des "croisières"

Nous sommes donc montés sur le bateau en tanguant un peu nous-mêmes. Heureusement celui-ci s'est révélé fort stable, au départ du moins. Alors que le compère tomatoïde piquait du nez dans la cabine, j'ai dégainé l'appareil et suis allé me poster sur la plate-forme à l'arrière du bateau, où j'ai retrouvé un certain nombres d'autres passagers... Et un nombre encore plus important de mouettes ! J'ai vite compris pourquoi: la plupart des passagers avaient acheté des snacks et nourrissaient les bestioles, s'amusant de les voir faire du sur-place le long du bateau et venir prendre la nourriture dans leur mains. Je n'ai pas participé, mais c'est vrai que c'était sympa - c'est pas tous les jours qu'on voit des oiseaux d'aussi près (hors pigeons et corbeaux, hélàs). J'ai en tout cas eu un sujet tout trouvé pour mes photos, et je suis assez content de certains des résultats...




Si j'étais prétentieux, je dirais que ces photos méritent d'être vues en meilleure qualité sur Flickr

Evidemment, les îles étaient très belles aussi, mais hélàs moins photogéniques, entre autres à cause du ciel pas folichon.

Photoshop a un peu aidé pour celle-là :p

Avec un poil d'imagination, on se croirait devant un petit paradis tropical !

Avec tout ça, ce fut une fort belle journée qui se continua par un retour en Shinkansen vers Tokyo, où je fus victime d'une embuscade à cause de laquelle, au lieu de gentillement rentrer chez moi, je me suis trouvé forcé d'aller me trémousser jusqu'au bout de la nuit...
Ma vie est trop dure.

Comme toujours, ces photos et d'autres sont dispo en meilleure qualité dans l'album Flickr qui va bien.

2 commentaires:

Javi a dit…

Wow, incredible pictures of the birds!!
Omedetou!

Sissi Imperatrice a dit…

Matsushima ya
Aa Mastushima ya
Matsushima ya

Je sais pas pourquoi mais ca m'ai venu a l'esprit tout de suite quand j'ai vu tes superbes photos. Un vrai poete je deviens hein?
Comment ca quelqu'un l'a ecrit avant moi?????!
En tout cas la proximite de Matsushima est bien la seule raison pour aller du cote de Sendai.